Récit de ma folle journée du 12/04/2014 à La Vesse

 CARNET DE PLONGEE

  Le 12/04/2014

  LA VESSE

  Ile du Planier

 Epaves le Dalton et le Chaouen

*

***

*

05 heures 00, le réveil me bouscule. Il faut se lever pour la grande expédition marseillaise mais la nuit a été courte. La veille, entraînement avec une bonne partie de rigolade de retour au club qui pousse l’heure de retour à 23 heures 15. A la maison, commencent alors les grands préparatifs du sac avec une grande montée d’adrénaline et de stress. Depuis le mois de septembre, me concernant, c’est la seconde sortie mer. Enfin 00 heures 30, tout est prêt, dernières vérifications et direction le lit…….

 

Sommeil agité mais le radio réveil me rappelle à mes obligations du jour. La voiture chargée direction le club. Toute l’équipe est présente, l’ambiance est déjà au rendez-vous. Embarquement et en route vers la grande bleue. Je découvre le site de la « vesse ». Il est vrai que je connais plus le site du caneton de ROMANS donc pour moi tout est nouveau. Comme à l’habitude, je suis pris en charge par le groupe (encadrants – participants – N1…) qui me guide. Et c’est parti pour s’équiper. Là il est vrai que je suis un peu encombrant. J’étale mes sacs et commence à sortir mes affaires. Voilà, je suis prêt, combinaison enfilée, matériel capelé. J’attends patiemment le départ avec ce stress qui commence à revenir. Je tente de me souvenir des techniques, tout se bouscule dans ma tête, j’ai l’impression de ne plus rien savoir. Tout à coup, Laurent S mon binôme de palanquée me fait venir à lui. D’un calme olympique, il m’explique le déroulement de notre première plongée. Ces paroles me rassurent, je redescends en pression et enregistre mot à mot les conseils de Laurent S. Cette mise en confiance effectuée, je rejoins le groupe pour transporter le matériel et embarquer direction l’île du Planier.

 

 Nous arrivons sur site. Les palanquées se forment. Laurent S s’approche de moi, me rassure à nouveau. On se pose, on vérifie le matériel on s’équipe tout doucement et quand on laisse partir le groupe et quand on est prêt on se lance…..les palanquées se jettent à l’eau….Et là Enzo, l’employé du club de plongée lance une idée : « C’est beaucoup mieux de s’équiper dans l’eau….c’est moins violent ». Là je le regarde et je repense à toutes les techniques pour se mettre à l’eau d’un bateau :« La bascule…le saut droit … » mais le jeté de matériel en mer ??????. Malgré tout cette idée, convient parfaitement à Laurent S qui tout en étant gentleman me propose de choisir. Soyons fou, jetons le matos à la mer et on verra bien. Il est vrai que l’idée de louper la stab m’a effleuré l’esprit avec la conséquence de couler à pic avec la ceinture de plomb qui m’équipait. Mais là, le pouvoir instructif de Laurent S et sa démonstration, me permettent de tenter cette nouvelle technique.

 

 Ca y est, je suis dans l’eau, nous progressons en surface jusqu’à un gros rocher, qui sera le point de départ de notre immersion. Nous nous immergeons et je redécouvre le plaisir de se retrouver sous l’eau. Nous amorçons notre descente quand soudainement je n’arrive pas à équilibrer les oreilles. La gauche devient douloureuse. Nouveau coup de stress, j’en informe Laurent S qui me prend en charge. Tétanisé par le fait que la douleur ne passe pas que je ne réponds pas aux gestes de mon encadrant. J’attends, tentant de surpasser le mal. Laurent S me fait remonter encore un peu, je le regarde bêtement inerte……. Tout à coup, l’action de Laurent S estompe cette douleur, la joie m’envahit et je lui fais signe que tout est « OK ». Nous pouvons poursuivre notre descente……

 

La patience est récompensée. Le spectacle offert par le dalton est magnifique. L’exploration menée par Laurent S est sensationnelle. Je navigue sur cette épave qui me fait penser à une barque antique. Les poissons sont multiples et la flore resplendissante. Laurent S me fait découvrir les micro-organismes du milieu marin. Par la suite nous longeons la paroi rocheuse à la recherche d’espèces cachées. Laurent me fera découvrir la queue d’une murène et pleins d’autres espèces magnifiques mais dont mes lacunes en Bio ne me permettent pas de citer les noms afin de ne pas choquer les puristes.

 

Le temps passe très vite, Laurent S me fait signe que la plongée se termine et qu’il faut amorcer la remontée. Je m’exécute tout en profitant de la magnificence du spectacle qui s’offre autour de moi.

 

 Après un débriefing qui me rassure, nous faisons la pause casse-croûte tant mériter……

 

 Le temps est venu de retourner dans les fonds marins. Laurent me fait un nouveau briefing sur notre seconde plongée sur « le Chaouen ». Pas de surprise pour la mise à l’eau cette fois-ci, on rejette tout à la mer……Original mais je l’avoue cela m’a bien amusé. La tâche se corse enfin un petit peu. Laurent m’explique qu’outre l’exploration des petits exercices seront à appliquer (lâcher d’embout – vidage de masque – panne d’air). Petit coup de stress à nouveau mais avec la psychologie et le calme de Laurent, ce sentiment s’estompe très rapidement…… Mise à l’eau réussie…..Et là pas moyen de m’immerger….c’est pas possible après les oreilles qui ne passent pas maintenant le repas me fait flotter pourtant il était léger….zut ….Là je repense aux multiples conseils de tout le staff qui a eu une grande patience avec moi tout au cours de la formation… et là je persévère….une fois deux fois trois fois et là je parviens à descendre et à suivre Laurent S. Je reconnais que pour cette deuxième plongée, j’étais moins enthousiaste l’ayant déjà fait lors de ma première sortie mer. Mais quelle a été ma surprise en revoyant « le Chaouen ». Je redécouvre cette épave. Elle est splendide, reposant sur son flanc. Laurent S m’offre une superbe exploration du navire…l’entrée des cales – le poste de pilotage – le pont – les cheminées…. quel spectacle. A un moment, Laurent S décide de se stabiliser et de se poser sur le flanc du navire, offrant un superbe tombant et une vision magnifique de bancs de poissons. J’avais l’impression de me trouver dans une salle de spectacle et que les poissons étaient des artistes qui exécutaient leur danse…..

 

 Le rêve se termine, Laurent S me fait signe que nous sommes en fin de plongée. Nous commençons notre remontée tout en profitant une dernière fois du spectacle aquatique.

 

 Une fois sur le bateau, le plaisir de ces deux plongées se fait ressentir au sein du groupe. Les commentaires fusent, chacun rapporte ce qu’il a vu. Ce partage est très enrichissant.

 

 Une fois sur terre, nous revenons à la réalité. L’enthousiasme est toujours présent néanmoins. Le président nous réconforte avec un excellent gâteau au chocolat. Nous partageons encore de très bons moments de convivialité.

 

 Une fois le matériel restitué et nos affaires rangées, nous nous posons avant de prendre le départ pour notre Drôme des collines. Là le Président et Laurent S m’interpellent. Ils font un nouveau débriefing de mes deux plongées. Et là, à ma grande surprise, ils m’annoncent que mon niveau 1 est validé. Je ne peux que laisser exploser ma joie. Le saint Graal m’est enfin attribué. Le « Henri » de la Bande dessinée n’existe plus même si j’ai bien conscience que je ne suis qu’aux prémices de mon expérience aquatique.

 

 Voilà, une journée pleine de souvenirs et de grandes émotions partagées avec des membres d’un club extraordinaire. Merci pour ces grands moments.

 

 En conclusion : « Bin merchi les biloutes pour ch’momin très agréable…….et Vive la Binje »

 

 Laurent M